mardi 30 décembre 2014

La nuit de la Saint-Sylvestre et le Réveillon du Nouvel An, traditions. Vidéos et quiz




         La nuit du 31 décembre ou la nuit de la Saint-Sylvestre est pour le monde entier un moment important, marquant le passage au Nouvel An. C'est une occasion de fêter, d'habitude entre amis, d'adresser des voeux à ceux qu'on aime, de saluer un nouveau début dans la vie.  De la joie, de l'enthousiasme accompagnés de jeux d'artifices, de pétards, de champagne et de repas fins. 
        C'est le Réveillon du Nouvel An ou de la Saint-Sylvestre. Maintes coutumes et traditions sont associées à cette fête, certaines très anciennes, même si ayant subi des transformations le long du temps. 
     Un symbole essentiel pour cette nuit est le gui, plante sacrée pour les druides, capable de guérir. Selon certains (cf. Edmond Spalikowski, "Les Superstitions médicales normandes", article paru en 1895 en Bulletins et Mémoires de la Société d'Anthropologie de Paris), abbatu par la faucille d'un druide, le gui conférait de l'immunité à ceux qui le recueillaient.
Les Celtes avaient pour habitude d’en accrocher à leur porte en guise de protection. Son nom signifierait « celui qui guérit tout »
       Plante paradoxale, puisque parasite et en même temps remède miraculeux, le gui fascine de nos jours aussi, comme il a d'ailleurs captivé nos ancêtres. Même s'il est concurrencé par le houx (surtout pour la fête de Noël), en vertu de la persistance de la vie végétale en hiver, le gui reste la plante mystérieuse, ambivalente. 

    Mais sait-on exactement qui a été Saint-Sylvestre? Quelle est l'histoire du Réveillon? Quel est le lien entre le gui  (surtout celui des chênes!) et les fêtes d'hiver (Noël et le Réveillon du Nouvel An)? Qu'est-ce qui demeure des traditions anciennes et quelles en sont les significations magiques? Pourquoi s'embrasse-t-on sous le gui?

Je vous invite à voir et à écouter les documents ci-dessous:



  L'histoire de Saint-Sylvestre

Traditions anciennes de la Saint-Sylvestre 




Si vous avez envie de tester votre compréhension orale des deux vidéos, cliquez sur le lien suivant: Quiz

J'espère que vous aurez un magnifique Réveillon et une année 2015 exceptionnelle!
 Je vous souhaite 




-->
Recherche personnalisée

vendredi 19 décembre 2014

"Entre le boeuf et l'âne gris". Vidéo et paroles. Joyeux Noël à tous!



Vidéo personnelle:


  video
Paroles




Entre le bœuf et l'âne gris,

Dort, dort, dort le petit fils,

Mille anges divins, mille séraphins,
Volent à l'entour de ce grand Dieu d'amour.

Entre les pastoureaux jolis,
Dort, dort, dort le petit fils,
Mille anges divins, mille séraphins,
Volent à l'entour de ce grand Dieu d'amour.

Entre les roses et les lys,
Dort, dort, dort le petit fils,
Mille anges divins, mille séraphins,
Volent à l'entour de ce grand Dieu d'amour.

Entre les deux bras de Marie,
Dort, dort, dort le petit fils,
Mille anges divins, mille séraphins,
Volent à l'entour de ce grand Dieu d'amour.


"Entre le bœuf et l'âne gris" est le plus anciens des cantiques traditionnels de Noël. Selon la plupart des sources, il remonterait au XVI-ème siècle. Il y en a qui affirment qu'il date de XIII-ème siècle...
Quoi qu'il en soit, c'est un noël-berceuse,  dont la mélodie très douce captive tout de suite. Un cantique authentique qui, même "modernisé", devrait faire partie du répertoire de chants de Noël de nos apprenants.

En attendant le Père Noël, je vous souhaite à toutes et à tous "Joyeuses fêtes d'hiver!", "Joyeux Noël!"




-->
Recherche personnalisée

mardi 16 décembre 2014

La fête de Noël expliquée aux plus jeunes. Vidéo




J'ai réalisé la vidéo ci-dessus pour mes élèves. J'espère qu'elle sera utile à d'autres enseignants aussi.

Merci  de m'avoir rendu visite!
J'aimerais que vous m'envoyiez des suggestions pour améliorer cette présentation!
Joyeuses fêtes à tous!

lundi 2 juin 2014

Un modeste hommage à mes élèves, ma première source de motivation

     Après un premier grand succès national, celui de Victor Morozov, 15 ans, un garçon exceptionnel, qui a remporté, au mois d'avril 2014,  le premier prix à l'Olympiade Nationale de Français, j'ai longuement hésité s'il fallait ou pas faire connaître son exploit sur mon blog aussi. Le sachant modeste et ne voulant pas faire croire que je m'attribuerais, par ricochet, son résultat, je me suis contentée de le féliciter de tout mon coeur devant la classe et de parler de lui au lycée. En plus, les journaux lui ont réservé des articles élogieux, qu'il mérite pleinement.
   Ces jours-ci,  un autre garçon, exceptionnel à son tour, Ioan Suhov, 16 ans, vient de remporter le premier prix au Concours National de traductions littéraires,  l'année dernière ayant reçu une mention spéciale à l'Olympiade Nationale de Français,  participant, comme Victor, à beaucoup d'autres compétitions locales et régionales et chaque fois ils ont été couronnés de succès. De nouveau, j'ai hésité devant la tentation de me servir de mon blog pour populariser sa belle performance.
   Néanmoins, les voyant chaque jour impliqués en maints projets, en diverses autres activités, vu leurs nombreuses passions, sans jamais négliger leurs devoirs d'élèves, je me suis dit que je serais injuste si je ne les présentais pas.
   Réflexion faite et au risque de paraître dépourvue de modestie, j'ai décidé de le faire, afin d'exprimer mon admiration et mon respect envers leur travail assidu, leur passion pour le français, leurs sacrifices, souvent, sans jamais s'en plaindre. Des jeunes cultivés et de très beaux caractères! D'exprimer, également, ma gratitude, puisque c'est grâce à de tels élèves qu'un professeur se sent accompli, motivé et utile.

Merci, Victor!                    Merci, Ioan!
C'est grâce à vous que je trouve chaque jour la force de  tout recommencer! Vous rechargez mes batteries, puisque vous êtes la source de mon enthousiasme professionnel et humain!


   Comme eux, d'autres élèves talentueux, passionnés rendent mon activité quotidienne plus intéressante et m'obligent à ré-évaluer leçons, stratégies, ressources, activités.
  D'autres noms qui complètent mon "équipe d'étoiles" du lycée: Bianca, Andreea, Maria, Cristina, Alexandra, Mirela, Aurelia, Şerban, Răzvan, George, Ruxandra... Impossible de les rappeler toutes et tous, pourtant je les remercie aussi, vu le profil surtout scientifique de notre lycée.

      Bon succès à tous! Je serai toujours très fière de vous!
 





vendredi 31 janvier 2014

La Chandeleur. Histoire, traditions et ... crêpes!





Crêpes à l’eau minérale, à la cannelle et à la confiture de fraises
Recette personnelle


Ingrédients

3 œufs

250 g de farine

250 ml de lait

250 ml d’eau minérale (gazeuse)

1-2 sachet de sucre vanillé

2-3 gouttes d’essence de rhum (ça rend les crêpes plus légères)

1 pincée de sel

½ ou 1 cuillère à café de cannelle en poudre (pour teinter légèrement la pâte)
un peu de zeste de citron râpé


Préparation

  • Tamiser la farine dans un grand bol et former un puits

  • Battre les œufs entiers avec le sel et le rhum

  •  Verser les œufs battus dans le bol et mélanger délicatement avec un fouet

  • Ajouter progressivement et alternativement le lait et l’eau minérale

  • Ajouter le zeste de citron râpé

  • Ajouter le sucre vanillé et mélanger, jusqu’à obtenir une pâte plutôt fluide

  •  Faire cuire à la poêle légèrement huilée, au feu doux

  • Retourner (cuire les crêpes sur les deux côtés)

  • Etaler la confiture sur la moitié de chaque crêpe

  • Plier les crêpes ou les rouler

                                                      

                         


Pour des jeux en ligne et autres suggestions d'activités, cliquez Jeux

Rechercher dans ce blog